Dans cet article, nous explorerons l’art de revêtir des surfaces en utilisant notre pierre naturelle reconstituée, un choix esthétique intemporel qui apporte élégance et résistance aux espaces intérieurs et extérieurs. La pose de la pierre naturelle reconstituée s’adapte à différentes techniques et modèles, offrant flexibilité et variété esthétique.

Nous énumérons ci-dessous les étapes pour installer un revêtement en pierre reconstituée

  1. Mélanger le matériel

    Il est essentiel de mélanger le matériel avant son utilisation. Évitez strictement d’utiliser les pierres provenant exclusivement d’un seul emballage ou d’une seule palette, sans les avoir au préalable mélangées.
    Pour se préparer de manière adéquate, il est recommandé de disposer d’une large sélection de pierres à proximité de la zone destinée à l’installation, en puisant dans différents emballages et palettes. Ce processus assure l’accès à une variété optimale. Lors de la pose, il est essentiel de viser une disposition harmonieuse, en prêtant attention à l’équilibre entre les formes, les tailles, les colorations, les épaisseurs et les textures naturelles des veines.

  2. Traçage

    Effectuer un traçage précis. En utilisant un crayon ou un marqueur, dessinez sur la surface destinée au revêtement des lignes horizontales, en maintenant une distance de 20/30 cm entre elles. Celles-ci serviront de guide pour l’installation des niveaux suivants du revêtement.

  3. Commencer l’installation par les angles

    Pour installer un revêtement en pierre naturelle, il est crucial de placer d’abord les angles, en commençant par le bas avec les pièces de plus grandes dimensions et en progressant vers le haut où les dimensions tendent à diminuer. Les angles, caractérisés par un côté plus long et un autre plus court, doivent être installés en alternant leur orientation par rapport à l’angle du bâtiment. Cette méthode ajoute non seulement du réalisme au travail, mais suit également les techniques traditionnelles de construction en pierre.

    Lors de la pose, appliquer toujours le matériau adhésif frais sur la dernière pierre posée, en commençant par la base avec les pierres de plus grandes dimensions.
    Assurez-vous que les cours restent horizontaux pour conférer de l’authenticité à la structure.
    Remplir les espaces vides avec des éclats GeoFit® sélectionnés pour leur forme et couleur appropriées. Dans les modèles avec joint, maintenir une distance entre les pierres d’environ 1,5/2,5 cm. Il est conseillé de varier autant que possible entre pierres de différentes dimensions, hauteurs et couleurs, afin de créer des liaisons naturelles et d’améliorer l’esthétique globale.
    Lors de l’installation, il est impératif de garder la pierre propre. Assurez-vous de ne pas contaminer la pierre avec du Geocoll®, en travaillant toujours avec des mains propres. En cas de taches de colle, il est nécessaire de les enlever immédiatement en utilisant une éponge et de l’eau propre. En nettoyant les pierres une fois posées, concentrez-vous exclusivement sur la zone tachée pour éviter la formation de marques.

  4. Manipulation et découpe des pierres

    Pour assurer la meilleure qualité de pose, les pierres peuvent être modifiées selon les besoins. L’utilisation de marteaux, de pinces à large bec ou du bord tranchant d’une truelle permet de façonner ou de découper les pierres. Pour des coupes nettes et droites, l’utilisation d’une lame de scie diamantée est recommandée. Les découpes réalisées devraient être positionnées de manière à rester cachées à la vue : orientées vers le bas pour les pierres situées en dessous du niveau des yeux et vers le haut pour celles placées au-dessus.

  5. Pour masquer au mieux les coupes, il est suggéré d’utiliser des pierres de faible épaisseur. De plus, les pierres qui se sont accidentellement cassées lors du transport peuvent être utilement employées à cette fin.
  6. Compensation des épaisseurs avec l’utilisation de Geocoll®

    L’adhésif Geocoll® est spécifiquement formulé pour être utilisé aussi en quantités plus importantes afin de s’adapter aux épaisseurs variables, compensant ainsi les irrégularités présentes sur les pièces fabriquées à la main. Cette caractéristique s’avère particulièrement avantageuse pour les pièces d’angle, permettant d’uniformiser les saillies et d’assurer un angle parfaitement droit.

  7. La gestion des joints

    Lors de l’installation d’un revêtement en pierre naturelle, il est important de maintenir une profonde compréhension et adhésion aux principes fondamentaux de construction qui régissaient l’utilisation traditionnelle de ce matériau. Les joints horizontaux, essentiels à l’authenticité structurelle d’un mur reconstruit, peuvent varier en longueur selon les préférences esthétiques et le design choisi. À l’inverse, les joints verticaux doivent être interrompus à chaque changement de pierre pour éviter une continuité verticale au-delà de la hauteur d’un seul élément. Cette disposition décalée de chaque pierre par rapport à celle en dessous contribue à “lier” les parties, conférant intégrité et cohésion à l’ensemble de la structure.

  8. Gestion des joints de dilatation

    Gardez les joints de dilatation non obstrués, en plaçant les pierres à proximité sans les couvrir entièrement. Si il est nécessaire de masquer visuellement le joint, il est conseillé d’appliquer l’adhésif sur l’une des surfaces adjacentes, de préférence celle ayant la plus grande surface, permettant au reste du joint de rester mobile. En adoptant cette stratégie, le joint s’adapte à la forme des pierres, devenant imperceptible une fois le jointoiement terminé. En cas de future cassure du joint, la réparation peut être facilement réalisée par le remplacement du joint endommagé.